10 Utilisations surprenantes du krama cambodgien

fond boutique krama 3

Les peuples d’Asie, au nombre desquels le Cambodge, utilisent le krama de coton et l’étoles en soie. On pourrait se demander l’intérêt d’utiliser le krama étant donné que la température avoisine les 30 à 40 degrés en moyenne toute l’année.

En Europe, et en particulier en France, il ne nous viendrait pas à l’idée d’utiliser une écharpe autrement qu’autour du cou, pour se protéger du froid.

Autant le dire, c’est manquer de créativité que de se limiter à cette seule utilisation.

Les peuples d’Asie, au nombre desquels le Cambodge, ont crée des étoles en soie, des foulards en soie et leur outil de mode favori: le krama. On pourrait se demander quel est l’intérêt pour eux d’utiliser le krama étant donné que la température avoisine les 30 à 40 degrés en moyenne toute l’année.

La réponse est simple : ils ont su utiliser ce tissu comme outil du quotidien, et voici les différentes utilisations de cette étoffe de soie ou de coton à travers le temps :

1.   Le krama comme anti-transpirant

Le krama est à l’origine l’outil de prédilection des agriculteurs cambodgiens. Le travail dans les rizières sous un soleil de plomb est particulièrement éprouvant, et la transpiration qui en découle peut être très gênante pour le fermier ou l’agriculteur. Les kramas en coton constituent l’héritage de cette tradition issue de l’agriculture et du travail des champs et des rizières. En effet, c’est là l’utilisation première et originelle du krama khmer.

Aujourd’hui encore, le krama correspond à cette utilisation dans les campagnes du Cambodge. Les kramas en soie s’apparentent quant à eux à des étoles pour femmes et hommes chics et ils ne sont évidemment pas utilisés pour éponger la transpiration, mais comme accessoire de mode. Ils sont généralement plus amples et s’apparentent à des foulards en soie pour femme, mais aussi pour hommes et on le retrouve beaucoup chez les dignitaires exerçant notamment des fonctions publiques.

2.   Le krama comme bandeau

Afin de lutter contre la chaleur et les vertiges et maux de têtes qu’elle peut entraîner, il n’est pas rare de voir le krama khmer utilisé comme bandeau afin de redonner de la vigueur et de lutter contre le mal de crâne en le serrant un peu autour de sa tête pendant un bon quart d’heure. Cette utilisation complète bien la fonction d’anti-transpirant, puisque la transpiration faciale concerne en grande partie le front.  Par la même occasion , nouer son krama khmer autour du front permet aussi de se protéger un peu du soleil.

Krama rouge et noir Silkhmer

3.   L’utilisation du krama dans les arts martiaux

Cela peut surprendre, mais il arrive que le krama s’utilise pour se protéger ou attaquer. Pour ce faire, les ingénieux citoyens khmers ont utilisé l’étole pour y empaqueter une pierre et utiliser ainsi la krama khmer comme fronde ou comme nunchaku. Bien entendu, le krama s’utilise aussi comme arme pour bloquer la respiration.

4.   L’utilisation du krama de coton ou de soie comme turban ou masque

Nouvelle variante pour échapper à la chaleur et à l’insolation, on peut voir le krama de coton ou de soie peut s’utiliser comme turban autour de la tête ! Le krama permet aussi de se protéger de la poussière en le nouant comme un masque, particulièrement populaire en ce moment !

5.   Le krama de coton comme outil de stockage et de cuisine

La résistance du krama en fait un outil de choix pour y transporter divers objets, dont notamment le riz. La précieuse céréale se transporte parfois avec difficulté. Ainsi, le krama permet le transport de petite quantité de riz sans nécessiter de casseroles ou autres ustensiles plus encombrants. Il existe même des techniques pour pouvoir cuire le riz à l’intérieur même du krama ! Le savoir-faire et l’ingéniosité du peuple khmer force le respect !

6.   La krama et la prière

Noué autour de l’épaule, le krama de coton ou l’étole de soie prend alors une dimension symbolique et est utilisé pour rendre hommage à buddha par la prière. 95 pour cent de la population est bouddhiste au Cambodge donc cette utilisation du krama pour se rassembler autour de la spiritualité est très importante au Cambodge.

Statue de Bouddha, Photo by Lahiru Supunchandra on Unsplash

7.   Le krama comme hijab

Pour rester dans le thème de la religion et du sacré, il existe au Cambodge une communauté musulmane, les Chams, qui utilisent le krama de coton ou l’étole de soie en tant que hijab en soie, ce qui s’associe parfaitement à l’usage du krama pour la religion musulmane. Pour cette utlisation, les kramas en soie sont tout indiqués. Ce voile hijab en tissu brillant d’Asie apporte une vraie touche d’originalité et reconnecte les femmes porteuses du foulard en soie à leur religion.

Khmère portant une étole en soie Silkhmer, temple d’Angkor Wat

8.   Le krama comme short et ceinture

Le krama, ample et consistant, peut se nouer comme un short. Il est fréquent de voir le krama utilisé de cette façon à côté des rivières où les Cambodgiens l’utilisent en guise de maillot de bain. De même, en cas d’oubli ou d’absence de ceinture, le krama est parfait pour pouvoir resserrer son pantalon avec style !

Krama rouge et noir Silkhmer

9.   Le krama de coton ou de soie comme pull léger pour l’été

A Angkor, ancienne capitale de l’empire khmer, les kramas portés par les rois et la haute société étaient plus imposants et en soie ornée de motifs. Ils s’opposaient au simple krama en coton qui restait simple et à l’unique motif en damier.

En outre, ce foulard en soie ou étole, sophistiqué et brillant, reflète la lumière et peut changer de couleur au gré de la luminosité. La précieuse soie, légère, protège durant l’été, en la plaçant par-dessus les épaules, ou même tout le long de son corps pour se couvrir du soleil sans avoir pour autant chaud.

L’étoffe de soie rappelle les majestueuses apsaras qui ornent les bas-reliefs d’Angkor. Ces apsaras revêtent des étoffes aux motifs étrangement similaires aux symboles de Louis Vuitton. Voir notre article dédié sur le sujet.

Etole dorée Silkhmer

10.  Le krama comme serviette

Le krama khmer est aussi utile comme serviette, de table comme de bain ! Nous l’avons vu, ses vertus pour lutter contre la transpiration et l’humidité en font l’allié idéal pour se sécher rapidement ou pour nous accompagner à table.

Retrouvez nos étoles et kramas ici

Pour plus d’informations sur le krama, voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Kr%C3%A2ma

Nos articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *